Les enfants dont les mères présentent un fort IMC auraient plus de risques de présenter un diabète de type 1

_

Une étude suédoise, publié dans la revue Diabetologia, affirme que les enfants dont les mères présentent un fort IMC auraient plus de risques de présenter un diabète de type 1.

Pour leur étude, les chercheurs ont analysé les IMC de 16179 mères, dont 3231 avaient un enfant qui souffrait de DT1.

«Nos résultats soulignent l’importance du travail de prévention pour réduire le surpoids et l’obésité chez les femmes en âge de procréer en tant que moyen de faire baisser l’incidence du diabète de type 1. Ils renforcent également les résultats d’une autre étude suédoise qui a montré qu’un fort IMC pendant le premier trimestre de grossesse chez les femmes non-diabétiques était associé à un risque accru de DT1 pour les enfants.», ont notamment déclaré Nina Lindell, Annelie Carlsson, Ann Josefsson et Ulf Samuelsson, qui ont participé à cette étude.

«Bien que d’autres études ont, par le passé, déjà montré que la plus forte augmentation de DT1 a lieu chez les enfants de 0 à 4 ans, notre recherche est la première étude qui a analysé la corrélation entre l’IMC maternel et l’âge du développement du DT1 chez l’enfant.», ajoutent les chercheurs.