La prise en charge de l’AVC toujours trop tardive

_

Lorsque l’AVC se manifeste, il est important d’agir vite. Plus l’on agit vite, moins de lésions il y aura dans le cerveau. Cependant, la HAS rapporte que seulement 1 sur 3 patients s’est rendu à l’hôpital dans les 4 heures qui suivent son accident vasculaire.

Seulement 30 % de ces patients ont pu avoir une IRM ou un scanner dans les 30 minutes, un examen qui est pourtant très important pour le traitement de l’accident.

Il est donc important d’être pris en charge dans un centre spécialité afin de pouvoir distinguer ces deux causes et les traiter correctement. Par exemple, une hémorragie nécessite d’être stoppée grâce à un traitement qui permet de réduire la pression artérielle. Par contre, lorsque c’est une artère qui est bouché, le traitement sera complètement différent.

Une prise en charge retardée de ces affections peut aggraver la situation. Face à un symptôme de l’AVC, le patient ou ses proches doivent immédiatement appeler le 15. Ce symptômes incluent des difficultés de parole, des problèmes de vue soudains, une paralysie, ou une perte d’équilibre.