Une plainte déposée contre la ministre de la santé et le ministre de l’économie dans l’affaire Levothyrox

_

Dans l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox, plusieurs nouvelles plaintes ont été déposées. Ces dernières visent, pour la plupart, le laboratoire Merck et l’agence du médicament.

Seulement l’une de ces plaintes viserait également Agnès Buzyn, la ministre de la Santé et Bruno Lemaire, le ministre de l’Economie.

En effet, Anne-Catherine Colin-Chauley, avocate au barreau d’Ajaccio et patiente victime des effets secondaires de la nouvelle formule de Levothyrox, aurait déposé plainte contre la ministre de la Santé et le ministre de l’Economie au tribunal de Grasse (Alpes-Maritimes) pour non-assistance à personne en danger.

L’avocate se baserait sur les articles du Code pénal concernant «l'abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril» pour justifier sa plainte.

En plus des deux ministres, l’avocate a également porté plainte contre le laboratoire Merck, fabricant du médicament, contre «X», qui concerne les médecins et pharmaciens ayant refusé de prendre en considération les symptômes indésirables de leurs patients, mais également contre les journalistes et les médias, que l’avocate accuse d'avoir orienté les informations et contre les députés, les sénateurs et maires qui n'auraient pas honoré leur devoir d'intérêt général. La plaignante a créé le collectif «Alerte Thyroïde», qui rassemble aujourd’hui plus de 600 personnes.

Anne-Catherine Colin-Chauley avait déjà déposé une plainte à titre personnel en fin août, contre Merck pour mise en danger de la vie d'autrui. Fin octobre, l’avocate aura déposé au total 100 plaintes de particuliers se joignant à son action et 200 autres durant la première semaine de novembre, toutes enregistrées à Grasse et transmises ensuite au tribunal de grande instance de Marseille.