Les nouvelles recommandations internationales contre les douleurs lombaires

_

Les lombalgies sont la deuxième raison de consultation chez les médecins généraliste et la principale cause d'invalidité dans le monde.

Les analgésiques sont souvent prescrits pour traiter ces dernières, mais les nouvelles lignes directrices ne les recommandent plus.

«Beaucoup de recherches ont montré que les analgésiques n’avaient que peu d’effets sur les lombalgies comparés aux placébos, c’est pourquoi les lignes directrices ont radicalement changé leur position sur l’utilisation de ce type de médicament pour le traitement des douleurs du bas du dos ».

Les omnipraticiens suggèrent plutôt des approches non médicamenteuses pour traiter les lombalgies, comme la physiothérapie, le yoga ou encore les thérapies psychologiques.

« En médecine générale, l'approche recommandée, jusqu’à présent, pour aider les personnes atteintes de douleurs lombaires était de prescrire des analgésiques simples comme le paracétamol ou des anti-inflammatoires, mais les nouvelles lignes directrices suggèrent d'éviter les médicaments contre la douleur et de décourager le recours à d'autres traitements invasifs comme les injections et la chirurgie ».

Si vous souffrez de douleurs lombaires, votre médecin pourra donc vous prescrire des séances de physiothérapie et de massage pour soulager la douleur ainsi que vous donner des conseils sur la façon de rester actif et prendre des dispositions pour vous voir dans deux semaines pour vérifier votre évolution. Il ne pourra cependant plus vous prescrire d’analgésiques.