Des chercheurs identifient les symptômes indiquant la présence probable d’une neuropathie chez les personnes atteintes de fibromyalgie

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Pain Reports, a pu identifier des symptômes indiquant la présence possible d'une poly-neuropathie des petites fibres (PNPF) chez les personnes atteintes de fibromyalgie.

Pour cette étude, Anne Louise Oaklander du Massachusetts General Hospital (MGH), affilié à l'université Harvard, et ses collègues ont analysé les données concernant toutes les personnes atteintes de fibromyalgie qui ont passé différents examens d'évaluation pour la PNPF au MGH en 2014 et 2015.

Ils ont ensuite utilisé un test nommé «MGH Small-fiber Symptom Survey» (MGH-SSS), qui permet de quantifier la présence et la sévérité des symptômes les plus courants de la PNPF. Sur les 39 personnes étudiées, 14 avaient, en plus d’une fibromyalgie, une PNPF confirmée par une biopsie de la peau et/ou un test de fonction du système nerveux autonome, alors que 25 personnes n'en avaient pas.

Grâce au MGH-SSS, les chercheurs ont pu identifier les différences de symptômes entre les deux groupes et ont remarqué que seule la paresthésie (picotements ou sensations d'aiguilles) était plus fréquente dans le groupe avec neuropathie (3,14 contre 2,28 sur une échelle de 0 à 4).

Mais en catégorisant les symptômes, ils ont également remarqué que le score global de la catégorie des symptômes vasculaires, qui reflètent un dysfonctionnement du système nerveux autonome, était aussi plus élevé chez ce même groupe.

Cette catégorie comprend les symptômes suivants:

-Des démangeaisons.

-Un gonflement au niveau des mains ou des pieds.

-Une diminution du nombre de poils au niveau des jambes.

-Un changement de couleurde la peau.

-Un changement de la transpiration sur le corps.

« Le dépistage de ces symptômes spécifiques permet d’identifier les patients atteints de fibromyalgie les plus susceptibles de présenter des bio-marqueurs de la PNPF », conclue Anne Louise Oaklander. «Les causes médicales de la PNPF peuvent parfois être identifiées et définitivement traitées ou guéries, ce qui justifie le dépistage de cette dernière».

source